Une clôture de haut vol pour le CLEA 2019!

une journée de restitution pour résumer 4 mois de résidences.

Après quatre mois d’échanges et de créations intenses, nos cinq artistes ont fêté la fin de leurs résidences le mercredi 29 mai dernier à la motte castrale de Saint-Omer.

Cette journée de restitution a permis à Catherine Duverger, Hugo Kostrzewa, Fabrizio Pazzaglia, Jean-Bernard Hoste et Rémi Guerrin de présenter certains des gestes artistiques qu’ils ont réalisés avec les publics des différentes structures partenaires du territoire. Ainsi, durant toute la journée, les visiteurs ont pu déambuler dans la motte castrale, investie de toute part par les artistes et transformée pour l’occasion en galerie géante.

catherine duverger

L’accueil de la Motte Castrale, occupé par Catherine Duverger, s’est animé à 11h, avec la présentation des gestes artistiques réalisés par l’artiste, et notamment, avec 3 conseils de quartiers de Saint-Omer, le collège de la Morinie, 2 écoles primaires de Saint-Omer : Lamartine et Immaculée Conception et le centre social Saint-Exupéry. Un projet de photographie cyanotype, dont les clichés seront exposés sur l’allée des marronniers, près de la gare-station de Saint-Omer dès le 21 juin prochain!

Jean-Bernard hoste

Les deux grandes salles ont accueilli, quant à elles une partie des projets visuels et sonores de Jean-Bernard Hoste, qui a présenté en début de matinée, le morceau « Make That Change » réalisé conjointement avec le groupe des Mineurs Isolés accompagnés par France Terre d’Asile, présents pour l’occasion.

Toutes les créations sonores de l’artiste sont accessibles en libre écoute en cliquant ici, et les création visuelles et sonores en cliquant par là! 

REMI GUERRIN

Rémi Guerrin, a aussi exposé, dans une ambiance tamisée, une partie de ses travaux photographiques dans la seconde salle du RDC, où il a présenté au public présent, le fruit de ses 4 mois de travail collaboratif, dont une belle série de cyanotypes réalisée avec les familles accompagnées par le Projets de Réussite Éducative de Longuenesse Arques et Saint-Omer et le service santé de la CAPSO. 

Dans le jardin, le sténopé géant de Rémi a pris place et chacun a pu découvrir le procédé ancestral qui a permis l’invention de l’appareil photo moderne!

Hugo Kostrzewa

La grande salle a aussi été prise d’assaut par le gastronome Hugo Kostrzewa et ses créations! Au programme, retour en images, en odeurs et en goûts sur les projets plastico-gastronomiques de l’artiste, avec, en prime, dégustation de cola artisanal réalisé avec les jeunes accompagnés par le SESSAD de Saint-Omer.

Les participants ont aussi eu la chance, sur le temps de la pause déjeuner et sous un grand soleil, de déguster les créations culinaires de l’artiste.

Fabrizio Pazzaglia

La restitution s’est finalement terminée par la table ronde proposée par le chorégraphe Fabrizio Pazzaglia, autour du sujet de la place du corps et l’esthétique dans l’art. Cet échange, rythmé par les témoignages des différents participants, (structures et publics accompagnés) a permis de prendre toute la mesure de l’impact immatériel de l’approche de l’artiste sur les participants.

Des surprises dans les geôles!!

Enfin, cerise sur le gâteau, au détour des geôles, les visiteurs ont terminé leurs visites dans les cellules aménagées en galeries et en salle de projection pour l’occasion… De quoi en prendre plein les yeux… et les oreilles!

Finalement, après cette journée, riche en émotions, les artistes ont chacun repris leur route, en laissant derrière eux de très jolis souvenirs et une empreinte remarquable dans le paysage culturel du Pays de Saint-Omer.

Et si le clea n’était pas tout a fait terminé?

Le CLEA se poursuivra l’an prochain, avec l’arrivée de 5 nouveaux artistes, et en attendant, le 21 juin, jour de la fête de la musique, aura lieu l’inauguration de l’exposition temporaire de l’allée des marronniers, exposition des clichés réalisés par Catherine Duverger et les publics du CLEA, de 16h à 18h aux abords de la gare-station de Saint-Omer !

Pour plus d’informations: berenice.cousin@ca-pso.fr ou 03.74.18.20.15

Derniers jours pour l’exposition « Les relations urbaines » à l’Espace 36.

Depuis le 30 mars 2019, un jeu de résonance opère à l’espace 36, entre les œuvres de Catherine Duverger et une œuvre de Dirk Braeckman, prêtée par le Fonds Régional d’Art Contemporain.

Notre artiste s’interroge sur les liens entre le bâti et le vivant, entre l’humain et l’urbain, entre un environnement et ses habitants. Catherine Duverger a ciblé, sur cette série de photographies, un fragment de la ville de Rennes, autour du fleuve La Vilaine. Elle y présente des espaces familiers et opère un cheminement photographique où se mêle l’abstrait et le figuratif. Des formes humaines traversent les images, elles sont imbriquées en strates narratives, mêlant histoires et souvenirs, impressions et symboliques. En utilisant la matière photographique, l’artiste sublime le réel, en écho avec le jeu d’échelles à l’œuvre chez Dirk Braeckman et au thème de la triennale Gigantisme. A l’image de l’audomarois et de son marais, elle fait aussi appel à la mémoire de l’eau pour une proposition interactive avec le public, invité à inscrire ses souvenirs et impressions au cœur de l’exposition.

 

Entrée libre jusqu’au 27 avril 2019 prochain de 13h à 17h, du mardi au samedi. 36 rue Gambetta, 62500 Saint-Omer.

ça bouge à l’espace 36!

  • Mardi 23 avril à 18h : visite commune avec l’école d’art d’agglomération, exposition Interférence(s) RDV à l’espace 36.
  • Samedi 27 avril dès 15h: atelier sérigraphie avec l’Art Hybride

Renseignements et réservations: espace36@free.fr ou 03 21 88 93 70

Avec Fabrizio Pazzaglia et la Brouette Bleue, on danse en famille

Une rencontre parents/enfants axée sur l’échange et L’écoute.

A l’initiative de la Brouette Bleue, Fabrizio Pazaglia, chorégraphe, est venu à la rencontre de plusieurs familles à Thiembronne ce mercredi 27 mars.

L’idée de Fabrizio est toute simple : tout le monde peut danser grâce à certains gestes basiques et chacun peut devenir artiste. La trentaine de participants présents, du petit de 2 ans en passant par l’adolescent, jusqu’aux parents, a pu expérimenter la danse contemporaine, le temps d’un après-midi et d’une séance découverte axée sur la pratiques d’exercices fondés sur l’échange, la confiance en un partenaire et l’écoute de l’autre.

Dans un premier temps, par groupe de deux ou trois, chacun a pu modeler son/sa partenaire en une sculpture mouvante. Puis, en groupe de trois ou quatre, les danseurs se sont essayés à l’enchaînement de mouvements simples (taper des mains, un mouvement choisi en essayant d’être le plus créatif possible et de maintenir son geste, tourner sur soi et inventer une petite phrase) sur un rythme de huit temps. Tout un programme!

En un après-midi, Fabrizio a permis à ces familles, par le biais de l’échange et de ses techniques d’appropriation du corps, de renforcer leur lien parent/enfant.

save the date:  Date supplémentaire le mercredi 15 mai 2019.

Appel à tous les danseuses/ danseurs en devenir, la prochaine rencontre organisée par la Brouette Bleue avec Fabrizio Prochain aura lieu le mercredi 15 mai de 15h à 17h à Fauquembergues!

Renseignements et réservations: La Brouette Bleue au 06 72 60 59 55

« Petit Noun », création sonore de Jean-Bernard Hoste.

Revisiter un classique? Un jeu d’enfant avec l’artiste Jean-Bernard Hoste!

Les élèves de la classe de CE1-CE2 de l’école Jules Lesieux à Arques ont eu la chance de travailler avec le musicien, Jean-Bernard Hoste à la mise en son d’un album pour enfant. Durant quatre séances, ils ont travaillé à partir de l’album Petit Noun de Géraldine Elschner dans le but de créer une récit sonore.

Ainsi, Jean-Bernard a pu leur apprendre à réciter un court texte en prenant soin d’être compris grâce à l’articulation, le volume de la voix et en utilisant des intonations différentes pour exprimer des émotions. Plusieurs heures de montages des enregistrements des voix, ont permis au musicien de concevoir un livre audio exceptionnel, dont il a lui-même créé le paysage sonore à partir de divers instruments (Daf, tambourin, mandoline …), auxquels les enfants ont aussi pu s’essayer!!

Ce jeudi 28 mars, les élèves, stars du récit sonore, étaient très fiers de partager le résultat de leur travail avec leurs petits camarades, ébahis par le résultat.


Vous aussi, tendez l’oreille et admirez le travail réalisé par Jean-Bernard et les élèves!

Si chacun des élève participant recevra un exemplaire CD du récit, d’ici quelques semaines par l’école, le titre « Petit Noun« , est dores et déjà disponible sur internet. Alors n’hésitez pas, pour une écoute originale et en musique de l’album, cliquez ici!

Avec Hugo KOSTRZEWA, les goûts et les odeurs, on en discute!!

Un atelier pas comme les autres à l’école DOLTO à Helfaut!!

L’artiste gastronome Hugo Kostrzewa a rencontré ce lundi 25 mars les classes de CP/CE1 et CM1/CM2 de l’école Dolto à Helfaut pour une première séance de dégustation et d’ »olfaction à l’aveugle » (comprenez : la dégustation par l’odeur).

Dans ses mallettes,un tas de choses insolites à sentir dans un premier temps, agréables ou beaucoup moins : fleur d’oranger, cèpes séchés, pâte à modeler ou la très célèbre colle Cléopâtre!

La Madeleine de PROUST à l’honneur de l’atelier…

Chacun a pu exprimer ses ressentis face à ces odeurs : les associer à une couleur (réelle ou imaginée), à un mot  ou au son qu’elles évoquent (miam ! beurk ! crac ! youpi !), le souvenir qu’elles font ressurgir (la cuisine de mamie, la forêt, un moment de jeu, le goûter) et les sentiments inspirés (sérénité, dégoût, joie, amour…).

Dans un second temps, les enfants ont le droit à une dégustation spéciale et pour le moins brulante et piquante… Selon les éléments goûtés, il s’agit là encore de découvrir les différentes saveurs (acide, amer, sucré, salé et umamie [se rapprocher d’Hugo pour la traduction 😉, grosso modo très savoureux]) et mettre des mots sur les sensations ressenties.

 

Deux autres séances sont prévues : le 6 mai pour une découverte plus approfondie des saveurs, en prévision de piqueniques inédit les 21 et 23 mai. Affaire à suivre donc!